Logistique & Transports

Quelles perspectives pour le transport routier de fret aux Etats-Unis en 2019 ?

31 janvier 2019

2017 et 2018 ont été des années exceptionnelles pour le transport de fret aux Etats-Unis. Que pouvons-nous attendre pour 2019 ? La plupart des experts estiment qu’un ralentissement est à prévoir dans les mois qui viennent. Pour mieux comprendre, Chris Connolly décrypte les éléments clés à prendre en compte pour l'année qui débute.

Il semble que le principal facteur réside dans l’incertitude qui plane au-dessus des relations commerciales, notamment la politique douanière, entre la Chine et les Etats-Unis. La Chine inonde le marché américain de produits et de fret. Bien évidemment, si les négociations sur ces relations se détériorent, et si les droits de douane augmentent, cela aura un impact sur les perspectives du marché en 2019.

Ensuite nous avons notre vieil ami : la pénurie de chauffeurs. Selon l’American Trucking Association (ATA), les États-Unis ont actuellement besoin de 50 000 chauffeurs supplémentaires. Ce phénomène continue de ralentir la croissance du secteur du transport routier. Mais au-delà de ce manque qui pèse sur la croissance du secteur, il faut aussi signaler les différentes mesures et augmentations de salaires mises en œuvre pour attirer de nouveaux chauffeurs sur le marché, qui grignotent les profits des entreprises. Les entreprises dépensent de plus en plus pour recruter des talents, et conserver ceux qu’ils ont déjà. Ce phénomène accentue la pression à la hausse sur les prix et la pression sur le marché.

L’augmentation des primes d’assurance et autres contraintes règlementaires sont également susceptibles de ralentir la croissance. 2018 a été marquée par l’augmentation du nombre de litiges portant sur des accidents graves, dont les indemnités ont été doublées. Les compagnies d’assurance vont sans doute en tirer les conséquences et augmenter les tarifs appliqués aux flottes de véhicules pour compenser cette augmentation notable. Les flottes tenteront également d’alléger la pression financière créée par l’augmentation des tarifs d’assurance en élevant les standards de sécurité du Department of Transportation, en améliorant l’entretien de la flotte, et en remplaçant le matériel d’enregistrement électronique. Toutes ces activités ont une influence sur les résultats financiers du transporteur, et peuvent avoir un impact sur la croissance de flottes de toutes tailles. Une fois encore, cela rend la prévision des prix difficile, et les conditions de tarifications volatiles.

Enfin, il est intéressant de regarder ce que font nos amis de Wall Street. Le secteur de la finance a mis à mal les valeurs du transport lors du 4e trimestre de 2018. Est-ce que Wall Street sait quelque chose que nous ignorons ? En baissant la valeur des titres de la plupart des acteurs du transport routier, la bourse indique clairement qu’elle estime que 2019 sera une année difficile, ou tout du moins qu’elle débutera prudemment.

Néanmoins, des évolutions au sein du marché donnent bon espoir. L’analyse de données et l’avènement de plateformes digitales sont en passe de devenir des éléments importants du transport routier. Désormais, les entreprises font plus avec moins de ressources. Le monde de la tech modernise le transport routier. Le secteur est en pleine disruption, avec l’avènement de nombreuses innovations.

Le transport routier entre dans le futur grâce aux nouveaux outils, allant de la simple optimisation de trajet, en passant par l’évolution du track & trace, et jusqu’aux véhicules autonomes. De plus en plus d’entreprises de transport recrutent des data scientists et autres experts en nouvelles technologies pour les aider à mieux comprendre leur entreprise, et augmenter son efficacité. Il est évident que cela va aider les performances et augmenter les gains de ces acteurs. La manipulation de données, les prévisions historiques, et l’analyse du marché en temps réel permettent aux entreprises de prendre de meilleures décisions. Ces activités introduisent de la stabilité dans un environnement plutôt volatil.

Par ailleurs, il est nécessaire de se demander si les nouvelles startups digitales permettant le courtage du fret vont enfin amenuiser les parts de marché des grandes entreprises de 3PL. Ces nouveaux acteurs sont-ils en mesure d’augmenter les profits des entreprises de transport ? Les nouveaux marchés digitaux de fret créent un accès direct aux capacités de transport pour les chargeurs de toute taille. Et on peut dire la même chose pour les transporteurs eux-mêmes. Le marché leur donne une connexion directe à un ensemble de clients auxquels ils n’avaient pas accès jusque-là, en évinçant l’intermédiaire, et en améliorant les interactions entre les deux côtés de la chaîne de valeur. Ce phénomène a la capacité d’améliorer les marges des transporteurs et leur rentabilité.

Je voudrais terminer la discussion en soulevant une autre question intéressante : comment la transition culturelle vers la prévalence du e-commerce influe-t-elle sur le transport routier ? Pour la première fois en 2018, plus de ventes ont été faites grâce au e-commerce que dans les magasins. Qu’est ce que cette évolution vers des livraisons de « dernier kilomètre » (last mile), et directement au domicile du consommateur va avoir comme impact sur le secteur lui-même ? Le transport routier existe toujours, il continue d’avoir un rôle, mais suit-il les tendances du transport assez rapidement ? Peut être pourrons nous répondre à cette question en 2019. Le transport routier reste un domaine intéressant, et je suis persuadé que 2019 aura son lot de hauts et de bas. Alors il ne reste plus qu’à observer les évènements pour voir de quoi 2019 sera fait.

Inscrivez-vous à la Newsletter


Professionnel de l'industrie du transport et de la logistique depuis plus de 15 ans, Chris contribue au développement d'Upply outre-Atlantique. Grâce à son expertise métier et son appétence pour l'innovation, Chris analyse les enjeux de la Supply Chain aux Etats-Unis.