Logistique & Transports - Technologie & Données

Enregistreur électronique de bord obligatoire aux US : l’impact sur les supply chains

18 avril 2019

L’obligation d’utiliser un enregistreur électronique de bord (en anglais ELD, Electronic Logging Device) pour les conducteurs de poids lourds circulant aux États-Unis est entrée en vigueur depuis maintenant plus d’un an (1). Ce texte a profondément modifié la législation du transport routier aux États-Unis. Il est important d’en mesurer l’impact sur l’organisation des supply chains 

Pendant des années, les transporteurs routiers circulant aux États-Unis ont joué avec les temps de service en contournant souvent les règles, ce qui leur a permis d’atteindre une productivité exagérée et potentiellement dangereuse. Il était temps d’instaurer un niveau de concurrence plus équitable dans le secteur. C’est ce qu’apporte l’obligation de disposer d’un enregistreur électronique de bord (ELD), entré en vigueur le 18 décembre 2017. Ce nouveau contexte n’est pas sans conséquence sur les chaînes d’approvisionnement outre-atlantique. Nous allons passer en revue quelques-uns des principaux impacts.  

Le plus évident concerne incontestablement les prix de transport. Il n’est désormais plus possible de faire des économies en exigeant des gains de productivité de la part des chauffeurs. Les transporteurs doivent prendre en compte un temps incompressible pour leurs activités, ce qui a un impact direct sur les tarifs et les prix. 

Le deuxième impact majeur concerne les capacités. La nouvelle législation américaine a sans doute eu pour effet d’écarter des entreprises qui ne respectaient pas les règles ou encore de sortir du marché provisoirement des sociétés qui ont mis du temps à s’adapter. Dans un cas comme dans l’autre, ce phénomène a eu une influence sur les capacités dans les premiers mois qui ont suivi l’introduction de la nouvelle législation. Autre hypothèse : certains chauffeurs ont peut-être été bousculés dans leurs habitudes par ces nouvelles règles et n’y ont pas trouvé leur compte, ce qui a pu les pousser à explorer de nouvelles opportunités professionnelles. Ceci a pu créer une difficulté supplémentaire pour les transporteurs, déjà confrontés à un problème de recrutement et de fidélisation des chauffeurs. 

Le nouveau système ELD induit une visibilité plus précise de l’immobilisation et des temps d’attente. De fait, cette problématique devient incontournable dans le suivi de la performance en termes de délais et l’efficacité globale de la supply chain. Faire attendre 3-4 heures avant de charger un camion n’est plus admissible, tant cela nuit à la productivité. Il est très probable qu’en cas de délai d’attente excessif, les transporteurs décident de facturer leur client. 

En résumé, la nouvelle législation semble être un élément positif pour l’industrie aux États-Unis, pour laquelle sécurité et fiabilité sont essentielles dans le transport routier. La prise de conscience, amenée par la règlementation ELD, va aider les chargeurs et les transporteurs à s’adapter ensemble à ce nouvel environnement. 

(1) : L'obligation, pour les conducteurs de véhicules lourds qui circulent aux États-Unis, d'utiliser un enregistreur électronique de bord (en anglais ELD: Electronic Logging Device), est entrée en vigueur le 18 décembre 2017. Le boîtier utilisé doit être approuvé par le Federal Motor Carrier Safety Administration (« FMCSA »). En savoir plus ). 

Crédit photo : Teletrac Navman

 

Inscrivez-vous à la Newsletter


Professionnel de l'industrie du transport et de la logistique depuis plus de 15 ans, Chris contribue au développement d'Upply outre-Atlantique. Grâce à son expertise métier et son appétence pour l'innovation, Chris analyse les enjeux de la Supply Chain aux Etats-Unis.