Logistique & Transports - Économie

Guerre commerciale US-Chine : comment les nouveaux droits de douane affectent-ils le transport conteneurisé ?

28 mai 2019

Après une trêve de près de 6 mois, les nouvelles augmentations des tarifs douaniers décidées par les États-Unis ont relancé la guerre commerciale avec la Chine, remettant en cause tous les progrès accomplis. Cet article se concentre plus spécifiquement sur les interactions entre le renforcement des droits de douane et l'évolution du transport maritime de conteneurs.

Les dernières évolutions des droits de douane

  • États-Unis

Le 10 mai, les États-Unis ont passé leurs droits de douane pesant sur 250 milliards de dollars d’imports chinois à 25%. Cette augmentation concerne une large gamme de produits, allant des produits industriels aux biens de consommation tels que les jouets, meubles, et équipements sportifs. Selon le Peterson Institute of International Economy, les importations américaines en provenance de Chine frappées par cette nouvelle décision concernent 100% des jouets et équipements sportifs, 93% des chaussures, 90% du textile, et 55% des équipements électriques et électroniques (1).

Par ailleurs, les États-Unis ont annoncé le 14 mai qu’ils rajoutaient une liste supplémentaire imposant des droits de douane augmentés sur près de 300 milliards de dollars de marchandises, visant notamment des biens de consommation et agricoles. Considérant qu’en 2018, les 5 types de biens les plus importés (2) sont les machines, les équipements électroniques, les meubles et linge de maison, les jouets et équipements sportifs, et les plastiques, cela veut dire que l’augmentation des droits de douane vise directement les plus gros secteurs d'importation chinois.

  • Chine

Peu après l’annonce américaine, la Chine a mis en place des droits de douanes de 25%, 20% et 10% sur une gamme d’imports américains d’une valeur totale de 60 milliards de dollars, qui s’appliqueront à partir du 1er juin 2019. Cette augmentation vise les catégories de produits suivantes (3) : section 16 (Machines et Appareils mécaniques), section 11 (Textile), et section 6 (Produits de l'industrie chimique et des industries connexes), qui sont les trois plus grosses catégories en termes de nombres d’articles, et pour lesquels les droits de douane s’élèvent, pour la plupart, à 25%. Cependant, ces droits de douane ne visent pas directement les produits les plus importés.

En 2018, la Chine a essentiellement importé des avions, machines, machines électriques, de l’équipement médical et optique, et des véhicules en provenance des Etats-Unis. Il est vraisemblable que la Chine importe ces types de produits car elle n’est pas en mesure de trouver des fournisseurs de substitution ailleurs.

La guerre commerciale a un impact important sur les échanges entre la Chine et les États-Unis. Mais quel est son impact sur le transport de marchandises ? La valeur commerciale des échanges n’est pas suffisante pour déterminer le volume de transport. Par exemple, des petits objets de technologie de pointe ont une grande valeur financière mais ne prennent pas beaucoup de place pour le transport.

Volumes de transport de conteneurs pendant la guerre commerciale

Pour résoudre cette question, nous allons regarder les volumes d’échanges conteneurisés sur la route transpacifique vers l’ouest (des Etats-Unis vers la Chine) et vers l’est (de la Chine vers les États-Unis) pour l’année 2018, à l’aide des données publiées par le ministère du Commerce américain. Il est question de déterminer si les droits de douane imposés par les États-Unis et la Chine en 2018 ont affecté le volume de transport par conteneur, ce qui permettrait de déterminer les conséquences de l’intensification de la guerre commerciale.

Figure1_shipping-volume

Graphique 1 Source des données : bureau du recensement des États-Unis

  • Vers l’ouest

Le volume du transport conteneurisé en direction de l’ouest (vers la Chine) a baissé de 16,9% en 2018 par rapport à 2017 (Graphique 1). Cette baisse est partiellement due à la guerre commerciale.

Parmi les 5 types de marchandises les plus transportées (en termes de volume) en 2018, 3 ont connu une baisse importante. La réduction de volume la plus significative provient de l’industrie du recyclage, car elle représente 47,6% de la baisse totale du volume de transport vers l’ouest (Graphique 2). Cependant, cette tendance est principalement attribuable à la politique chinoise d’interdiction d’import de déchets étrangers, établie en 2017. Ainsi, bien que cette catégorie se trouve sur la liste chinoise d’augmentation des droits de douanes sur les produits américains décidée en août 2018, ce n’est pas la guerre commerciale qui a causé son déclin, puisqu’il a commencé en janvier 2018.

Figure2_westbound-1

 

Qu’en est-il des autres produits ? Quatre catégories, essentiellement des denrées alimentaires, du plastique, et des produits métallurgiques, ont été responsables de 30,7% de la baisse totale pour l’année 2018. Ce déclin du volume est en partie lié aux droits de douane imposés par la Chine. Les données mensualisées des 4 postes de baisse les plus importants (hormis la catégorie "déchets") montrent des trajectoires de diminution similaires entre août et novembre 2018 (Graphique 3). Cette période correspond à l’application par la Chine de droits de douane supplémentaires, à partir du 23 août 2018.

 

Figure3_westbound

 

  • Vers l’est

Pour ce qui est du transport vers l’est (vers les Etats-Unis), le volume total du transport contenerisé était 7,8% plus élevé en 2018 qu’en 2017 (Graphique 1), ce qui correspond également à la plus forte hausse en cinq ans. Ces chiffrent proviennent du pic à l’export constaté entre août et septembre 2018.

Si on regarde les volumes de transport par catégorie, on voit que les trois plus grosses baisses sont dans les catégories suivantes : "Aluminium et articles associés", "Sel, sulfure, terre & pierre, chaux & ciment", et "Bois et articles associés" (Graphique 4). Les deux dernières catégories sont également dans le top 3 des plus fortes hausses pour le transport de conteneurs vers l’ouest (Graphique 2).

La baisse a été compensée par des hausses dans d’autres catégories telles que l’ameublement, les machines, les plastiques, les jouets et produits métallurgiques. Les 7 catégories de marchandise ayant connu la croissance la plus importante sont aussi les 7 premières catégories en termes de volume de transport en 2018, mais dans un ordre différent. Ce palmarès représente 54,9% du volume total transporté dans des conteneurs. Comme ces 7 catégories sont les cibles principales de la nouvelle politique douanière américaine imposée à la Chine, le transport de marchandises vers l’est risque de baisser.

Figure3_westbound

 

Néanmoins, l’impact des droits de douane sur le transport de conteneurs dépend également des stocks accumulés par les acteurs du marché. Le graphique 5 illustre le volume mensuel pour l’ameublement, les jouets, les machines, et autres biens de consommation visés par la politique douanière américaine récente.

Les données mensuelles montrent que le volume pour ces quatre catégories (à l’exception des jouets) a augmenté en décembre 2018, ce qui est différent des tendances des années précédentes (Graphique 5). Ceci peut être dû à la trêve dans la guerre commerciale annoncée le 30 novembre 2018, au cours de laquelle les acteurs du marché ont acheté davantage de marchandises pour se préparer à la possible incertitude à venir. Par ailleurs, la catégorie "jouets" a également connu une croissance importante de septembre 2018 jusqu’à la fin de l’année, qui a permis la constitution de stocks aux États-Unis. Une tendance qui peut être positive pour les consommateurs, mais pourrait affecter le marché du transport par conteneurs. L’accumulation de stocks ajoutée à l’augmentation des droits de douane pourrait en effet entraîner une baisse de la demande de transport.

 

Figure5

 

Ces chiffres permettent de tirer les conclusions suivantes :

  • Le volume total de transport de marchandises vers l’ouest (vers la Chine) va continuer de baisser pour les raisons suivantes : d’abord, la politique chinoise d’interdiction d’import de déchets étrangers va continuer d’affecter le transport vers l’ouest, d'autant que ce type d’import constituait une part importante de la totalité des imports. D’autre part, certaines catégories (comme les plastiques ou les huiles végétales) représentant un volume important pour le transport en 2018 ont connu une baisse, et vont continuer d’être ciblées par des sanctions.
  • Le transport vers l’est risque de souffrir, les importateurs de grands volumes d’imports ayant déjà constitué des stocks.

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui avait l’air d’arriver à sa fin, semble repartir de plus belle. Heureusement, les négociations commerciales sont toujours en cours, bien que certaines questions cruciales restent sans réponse. Par ailleurs, des conflits autour de l’entreprise Huawei et de la mer de Chine méridionale continuent de peser sur des relations sino-américaines déjà très fragiles. En outre, au-delà des deux plus grandes puissances mondiales, cette guerre commerciale risque d’affecter toute la chaîne commerciale mondiale. Quel est l’impact sur les partenaires commerciaux de la Chine et des États-Unis comme l’Union européenne ou l’Asie du sud-est ? Nous évoquerons cette question dans un prochain article.

  1. Notes
  2. (1) Ne sont répertoriés ici que les produits concernés au-delà 50%. Voir ici pour plus de détails: https://piie.com/blogs/trade-investment-policy-watch/trumps-2019-protection-could-push-china-back-smoot-hawley-tariff
  3. (2) Sauf  précision contraire dans la suite de cette article, cette catégorie fait référence au système de code (Harmonization System Code) utilisé par le ministère du Commerce américain pour les données commerciales.
  4. (3) défini par le HS code. Chaque section comprend quelques catégories (HS 2-digits). Par exemple, la section 16 comprend les catégories 84 and 85.

 

Crédit photo : Dreamstime

Inscrivez-vous à la Newsletter


Docteur en sciences politiques, Ganyi nous livre un regard affûté sur les évolutions du transport et de la Supply Chain dans le monde, par le prisme des tendances politiques et économiques.