Économie

Etats-Unis/Chine - Négociations prolongées : ce que le soja nous révèle de l’avenir

11 mars 2019

Le 24 février 2019, la Chine et les Etats-Unis ont conclu une nouvelle étape dans leurs négociations commerciales. Considérant le « progrès substantiel » accompli lors de ces négociations, le président Donald Trump a décidé de remettre à plus tard l’augmentation des droits de douanes, initialement prévue pour le 1er mars, décision qu’il a rendue publique dans un tweet. 

Cette annonce a permis de calmer légèrement l’anxiété des marchés à l’approche de cette date limite. Et comme la date du prochain sommet entre les leaders des deux pays approche, il devient possible qu’un accord soit trouvé dans un futur proche. Cet entretien est prévu pour la fin mars. 

La prolongation des négociations contribue à la baisse des prix du fret maritime sur certains trajets connectant la Chine et les Etats-Unis. Par exemple, et comme le montre Captain Upply, les prix du fret sur le trajet Shanghai/Long beach (lien) a baissé depuis l’annonce de Donald Trump. La combinaison de cette prolongation et l’augmentation de la probabilité que les deux pays se mettent d’accord ont pour effet de réduire la demande du marché pour des exports express.

En attendant, et alors que la Chine recommence doucement à acheter du soja américain, il est possible que les prix du fret maritime de gros volume entre la côte Nord-Ouest du Pacifique et la Chine augmentent sur le court terme. La côte Nord-Ouest du Pacifique est le point de départ principal des exports de soja vers l’Asie. Les données sur les coûts du fret montrent une augmentation progressive des prix sur le trajet entre Tacoma et la Chine du Nord depuis début février (graphique 1). L’import chinois de soja américain pour le mois de janvier représente presque le double des chiffres du mois de décembre (graphique 2). Par ailleurs, durant la dernière session de négociations, la Chine s’est engagée à acheter 10 millions de tonnes de soja américain. Cette information a été relayée par le ministre de l’agriculture américain, Sonny Perdue, dans un tweet. La Chine va continuer à acheter des produits agricoles américains pour s’assurer de la bonne continuation du processus de négociation. La possibilité de l’ouverture de l’import à d’autres produits agricoles signifie qu’un impact similaire est à prévoir sur le transport de ces produits.  

Graphiques : Chiffres mensuels de l’import de soja américain par la Chine (en tonnes).

Capture d’écran 2019-03-11 à 08.22.22Capture d’écran 2019-03-11 à 08.24.00
Source : Administration générale des douanes de la Chine

La reprise de l’import c
hinois va également augmenter le volume du transport de soja sur les routes des Etats-Unis. A l’intérieur des Etats-Unis, le soja est transporté par camion, train ou barge vers les ascenseurs à grains, qui transfèrent ensuite le soja vers les ports pour l’envoi à l’international. Les barges sont utilisées principalement pour le transport le long du fleuve Mississipi vers le Golfe du Mississipi, où se trouve un autre grand port d’export de soja. Considérant ces itinéraires existants, il est possible que les flux routiers et ferrés connectant les zones de production de soja du nord et de l’ouest du pays (Nebraska, Minnesota, Dakota du Nord et Dakota du Sud) aux ascenseurs à grains et ports du Nord-Ouest Pacifique augmentent.

Bien entendu, le futur reste incertain, étant donné que les négociations commerciales touchent à des aspects fondamentaux de l’économie chinoise, aussi appelés les « aspects structurels », qui recouvrent des questions telles que les transferts de technologie, les droits de propriété intellectuelle, etc. Le média chinois officiel Xinhua a également suggéré que « plus les négociations avancent, plus elles deviennent difficiles, car de nouvelles incertitudes peuvent émerger ». Néanmoins, de plus en plus de signes positifs apparaissent des deux côtés. Les médias chinois, dans un rapport récent, ont pointé du doigt la compatibilité entre l’envie des Etats-Unis de créer un « changement structurel » et « les efforts de la Chine pour approfondir la Réforme ». Les hauts et les bas des échanges de soja se montrent être un excellent indicateur du progrès des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. L’extension de la durée des négociations permet d’entretenir un optimisme précautionneux.  

Credit photo : Dreamstime

Inscrivez-vous à la Newsletter


PhD in Political Science, Ganyi gives a sharp look at the evolutions of the global Supply Chain industry through the prism of the political and economic context.