Analyse Transport & Logistique

Le fret aérien bénéficie toujours de vents favorables

21 avril 2021

La demande de fret aérien progresse à nouveau au mois de février. Les volumes retrouvent les niveaux pré-Covid, portés par la désorganisation persistante des supply chains. Les prix de transport se maintiennent à des niveaux élevés.

Le rebond ne se dément pas dans l’industrie du fret aérien. Au mois de février, les volumes mondiaux sont en croissance de 9% par rapport à février 2019, année de référence retenue par l’Association du transport aérien international (IATA) dans sa dernière analyse de marché mensuelle, compte tenu du caractère exceptionnel de 2020. En glissement mensuel, ils progressent également de 1,5%. "Les volumes ont maintenant retrouvé les niveaux constatés en 2018, c’est-à-dire avant le déclenchement de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et ses conséquences néfastes sur l’activité de fret aérien", constate l’IATA.

Les indicateurs économiques permettent de penser que cette bonne dynamique va se poursuivre. Tout d’abord, l’économie mondiale est dans une phase de reprise. Le secteur est aussi en bonne position pour tirer parti de la désorganisation des chaînes logistiques, liée aux perturbations qui sévissent dans le transport maritime de conteneurs mais aussi parfois aux aléas de la production. La pénurie de semi-conducteurs, par exemple, pénalise actuellement de nombreuses industries.

Cette situation a un impact évidemment favorable sur les prix de transport. Si l’on note une certaine accalmie en février par rapport à janvier dans notre base de données Upply, les taux de fret restent largement supérieurs à l’année précédente, en particulier sur les axes Asie-Europe et Europe-Amérique du Nord.

EN SAVOIR PLUS

 

 

Inscrivez-vous à la Newsletter


Diplômée de l'École Supérieure de Journalisme de Lille, Anne a exercé l’essentiel de sa carrière dans la presse spécialisée Commerce international & Logistique, avant de rejoindre Upply.