Logistique & Transports

Prix de transport en Europe au T2 : une dynamique offre/demande bouleversée

13 août 2020

Le prix moyen du transport routier de marchandises en Europe atteint au deuxième trimestre 2020, en plein cœur de la pandémie, son plus bas niveau depuis le 1er trimestre 2018. L’analyse détaillée révèle toutefois des disparités importantes et une grande volatilité.

Le taux de fret routier en Europe s’établit en moyenne à 1 083 € au premier trimestre 2020, indique le dernier Benchmark des prix du transport routier européen publié par Upply et Transport Intelligence (Ti), sur la base des données recueillies sur 36 des principales lignes internationales européennes. Cela représente une baisse de 0,3 % en glissement trimestriel et de 1,8% en glissement annuel, le taux de fret moyen tombant à son plus bas niveau depuis le 1er trimestre 2018. Certains marchés s’en sortent toutefois mieux que d’autres. C’est le cas notamment de l’axe Allemagne-Pologne, orientés à la hausse. Il faut dire que ces deux économies font preuve d’une grande résistance face à la crise du Covid-19.

Le prix moyen au kilomètre s’établit à 1,58€, également en déclin de 0,3% par rapport au trimestre précédent.

road-freight-rates-q2_2020

Source :Ti/Upply

NB : L’épidémie de Covid-19 et son impact sur le niveau d’activité ont rendu plus complexe la collecte de données au 2è trimestre 2020. Les taux de fret mentionnés pourraient faire l’objet de révisions lorsque de nouvelles données portant sur cette période seront disponibles.

Gestion des capacités

Au cours de ce deuxième trimestre, le transport routier a bien sûr subi de plein fouet les effets de la pandémie de Covid-19. La quasi-paralysie de l’économie, avec de nombreuses fermetures d’usines et de magasins, a entraîné une violente chute des volumes et mécaniquement, un niveau élevé de capacités disponibles. Bien qu’aidés par la diminution du prix du carburant, les transporteurs ont aussi fait face à une hausse de certains coûts d’exploitations, en raison par exemple des engorgements aux frontières ou de la nécessité de doter leurs salariés d’équipements de protection individuelle.

Dans ce contexte, on aurait pu s’attendre à un véritable effondrement des prix. Mais les transporteurs ont fait preuve d’une maturité certaine dans la gestion des capacités. "En temps normal, une forte baisse de la demande devrait conduire à une forte baisse des tarifs, mais les opérateurs sont parvenus à contrôler l'offre efficacement et à intégrer les contraintes opérationnelles supplémentaires dans la tarification du fret routier au niveau européen", estime Andy Ralls, analyste quantitatif chez Transport Intelligence.

Vers une augmentation de la demande

Sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire, les prix du transport routier en Europe pourraient avoir atteint leur point bas. "Nos outils de prévision anticipent une augmentation de la demande de transport routier au T3 et T4 conduisant à une stabilisation voire une augmentation des taux de fret, selon les tendances observées actuellement dans les données Upply", indique Thomas Larrieu, directeur des données d'Upply.

Inscrivez-vous à la Newsletter


Journaliste de formation, Anne a exercé l’essentiel de sa carrière dans la presse spécialisée Transport & Logistique, avant de rejoindre Upply.