Analyse Transport & Logistique

Surchauffe des taux de fret maritime au mois de juin

21 juillet 2021

Les taux de fret maritime ont continué à grimper au mois de juin, sur l’ensemble des principaux axes. Mais un atterrissage en douceur se profile durant l’été.

Juin, à l’image d’un printemps trop chaud, semble avoir fait fondre les derniers remparts de la raison sur le marché du transport maritime conteneurisé.

  • Les taux spot continuent de progresser, en particulier au départ de Chine vers les marchés occidentaux.
  • Du côté des contrats de long terme, la saison des appels d’offre annuels est maintenant terminée. Mais les chargeurs qui ont signé ce type de contrats peinent à obtenir de la place à bord des navires pour leurs marchandises.
  • Enfin, en ce qui concerne les taux trimestriels accordés par les compagnies maritimes aux grands commissionnaires de transport, le mois de juin 2021 a marqué un tournant. Certaines compagnies maritimes ont cessé de proposer ces taux "NAC Quarterly", orientant leurs gros clients sur le marché spot ultra-haut du moment.

Un tournant en juillet ?

Comme nous l’avons souligné dans notre article consacré aux scénarios d’évolution possible dans le transport maritime conteneurisé au second semestre, le mois de juillet devrait toutefois marquer un tournant.

Face à l’emballement des taux de fret qui finit par menacer la compétitivité de son appareil productif, la Chine pourrait être tentée d’intervenir via Cosco, contrôlé par l’État. Une inflexion maîtrisée des taux de fret pourrait permettre au groupe chinois de faire atterrir le marché en douceur, mais à des niveaux élevés, tout en gagnant au passage de belles parts de marché supplémentaires.

Autre hypothèse : la fin de la récréation pourrait aussi être sifflée par un gouvernement américain également inquiet pour la compétitivité de ses productions. Le 9 juillet, le président Biden a présenté un plan pour la compétitivité de l’économie américaine, qui invite le ministère des Transports à plancher avec les parties prenantes sur les pratiques en matière de frais de demurrage et détention. Trois jours plus tard, la Commission maritime fédérale américaine a par ailleurs signé un Memorandum of Understanding avec le département de la Justice américain : l’objectif est de "renforcer la capacité de la FMC à détecter, traiter et sanctionner les violations de la loi ou les comportements anti-concurrentiels" des acteurs du transport maritime.

 

EN SAVOIR PLUS

Inscrivez-vous à la Newsletter


Expert du transport maritime depuis 25 ans, Jérôme met toute sa connaissance du secteur au profit d'Upply. Capitaine de navire dans l'âme, il est également l'auteur du Lexique anglais-français du transport maritime conteneurisé (Paris : CELSE, 2001).