Analyse Transport & Logistique

Europe : pression sur les prix du transport routier au T4

10 février 2021

Le prix moyen du transport routier de marchandises en Europe diminue de 1% au 4è trimestre 2020 par rapport au trimestre précédent. La nouvelle vague de Covid-19 a clairement ralenti la demande.

La résurgence de la pandémie de Covid-19 à partir du mois d’octobre a eu raison de la reprise constatée durant l’été dans le transport routier de marchandises. Face à une demande fragilisée, les prix n’ont pas résisté. Le taux de fret routier moyen en Europe s’élève à 1061 € au 4è trimestre 2020, ce qui représente une baisse de 1% par rapport au trimestre précédent et de 1,2% en glissement annuel, indique le dernier Benchmark des prix du transport routier européen publié par Upply et Transport Intelligence (Ti), sur la base des données recueillies les principales lignes internationales européennes.

On constate aussi une baisse du prix moyen du fret routier pour l’ensemble de l’année 2020, avec un repli de 1,6% comparé à 2019. "Par rapport aux quatre années de référence de la base de données, c’est la première fois qu’une tendance à la baisse est constatée", précisent Upply et Transport Intelligence.

average_road_freight_rate_europe_q42020

NB : Ces estimations sont basées sur des transactions réelles. L’épidémie de Covid-19 et son impact sur le niveau d’activité rendent la collecte des données plus complexe. Les taux de fret mentionnés pour la période Q4 2020 pourront faire l’objet de révisions au fur et à mesure que de nouvelles données seront intégrées dans la base Upply.

Un impact moins violent

Les mesures de restriction décidées à l’automne ont été moins violentes que lors de la première vague de la Covid-19. Les outils de production, notamment, sont restés largement ouverts. La fluidité des opérations de transport routier a également été mieux préservée.

Il n’y a donc pas eu d’effondrement de l’activité comme au printemps. Cependant, les transporteurs n’ont majoritairement pas senti l’effet positif habituel de la "peak season" de fin d’année.

Exception notable : le Grande-Bretagne. L’approche du Brexit a déclenché un mouvement de constitution de stocks qui a dopé la demande de transport routier. "Les taux de fret sur les liaisons avec le Royaume-Uni ont augmenté de 1,1% en glissement annuel au T4, contrairement aux taux non-britanniques, qui ont baissé de 1,8% par rapport aux niveaux de l'année précédente", souligne le rapport Ti/Upply. 

 

POUR EN SAVOIR PLUS

 

Inscrivez-vous à la Newsletter


Diplômée de l'École Supérieure de Journalisme de Lille, Anne a exercé l’essentiel de sa carrière dans la presse spécialisée Commerce international & Logistique, avant de rejoindre Upply.