Logistique & Transports - Économie

Marché France du transport routier : un mois de juillet atypique

01 août 2019

Selon la base de données Upply, les prix du transport routier de marchandises en France s’affichent en hausse de 0,6% au 1er juillet 2019 par rapport au 1er juin 2019, mais restent en retrait de 0,9% par rapport au 1er juillet 2018. Cela confirme la légère déflation que nous notions le mois dernier.

L’inflexion baissière dès le 1er du mois (-1,1% au 15 juillet) est très inhabituelle pour la période de juillet. C’est normalement un mois très actif : d’une part la demande reste soutenue avant le sommeil d’août et d’autre part, le début des vacances des chauffeurs génère un manque de capacité de transport. Historiquement, les prix augmentent en juillet.

barometre-prix-median-juil19-FR

 

Le marché transport au niveau national

Les données des prix de transport observées sur la plateforme UPPLY indiquent que le prix médian du kilomètre de marchandise générale transportée était au 15 juillet 2019 de 1,49€/km (gazole inclus), soit - 0,02€ par rapport au 1er juillet 2019 et - 0,06€ sur un an glissant. Cette tendance baissière sur 1 mois est d’autant plus surprenante que le gazole a augmenté de près de 4% sur la même période (voir les principaux indicateurs à la fin de notre article).

Deux raisons au moins peuvent expliquer cette baisse marquée des prix : les mauvais chiffres de l’économie allemande et la canicule.

  • L’industrie automobile allemande accuse une très forte diminution des commandes, ce qui libère de la capacité de transport dans toute l’Europe et donc fait baisser les prix dans tous les pays limitrophes.
  • D’autre part, le début du mois de juillet a été fortement impacté par la canicule en France, créant des situations totalement opposées. Ainsi, le transport des boissons (telles que l’eau minérale, les sodas ou la bière) et le transport frigorifique ont été très sollicités. Cela a engendré une augmentation de la demande extrêmement significative et a créé localement des tensions relatées à la fois par des chargeurs et des transporteurs. Mais à contrario, d’autres secteurs touchés par la chaleur ont diminué leurs commandes, ce qui a fait chuter l’activité de distribution capillaire. D’une certaine manière, cela a contribué à réduire la pénibilité du travail des chauffeurs ; j’ai évidemment une pensée pour ceux qui ont continué à faire leur desserte dans des conditions infernales.

Gardons en mémoire ce chiffre : 70% de notre activité est soumise aux évolutions saisonnières et donc climatiques !

Focus sur la vallée du Rhône

Cette région a été la plus terriblement touchée par la vague de chaleur de fin juin/début juillet, dépassant les 45°C à certains endroits. Regardons un peu cet axe majeur entre Lyon et Marseille.

La courbe du prix de transport dans la région, présentée dans le graphique ci-dessous semble beaucoup plus "nerveuse". La baisse des prix depuis l’été 2018 a été très rapide et forte pour s’établir sur 1 an à -3,5%.

barometre-routier-vallee-rhone-juil19

 

Le marché spot de transport est dans la région beaucoup plus important que nationalement. Cela explique les fortes variations. Ainsi, courant juin 2019, les prix ont baissé de 2,9% en un seul mois ! Ce repli se poursuit d’ailleurs sur juillet 2019 comme pour la moyenne française.

Le prix médian du kilomètre de marchandise générale transportée était au 15 juillet 2019 de 1,62€/km (gazole inclus) soit +0,11€ par rapport à la moyenne française, ce qui aiguise les appétits des transporteurs qui trouvent moins de travail ailleurs en Europe.


LES PRINCIPAUX INDICATEURS

Indicateurs-route-juillet-2019

Source : INSEE / CNR

 

Inscrivez-vous à la Newsletter


Avec plus de 20 ans d'expérience internationale dans la Supply Chain, William est l'expert du transport routier d'Upply. Innovant et entrepreneur dans l’âme, il a successivement travaillé dans la gestion opérationnelle de divers secteurs - chimie, automobile, matériaux de construction, aussi bien en tant qu’expéditeur que prestataire de services.