Logistique & Transports

Pas de ''peak season'' pour le TRM européen au 4è trimestre 2019

14 février 2020

Les taux de fret routier en Europe ont peu évolué au 4è trimestre 2019, malgré la période de haute saison, indique la dernière édition du rapport Upply/Transport Intelligence sur l’évolution des prix du fret routier en Europe. Un signe de plus du ralentissement du marché.

Le 4è trimestre est généralement une période de reprise des prix du transport, entraînée par une très forte demande de Noël et donc un afflux de volumes. Mais comme en 2018, le quatrième trimestre 2019 n’a pas connu d’inflation des prix de transport. La morosité s'est maintenant installée en Europe avec une augmentation des capacités disponibles. Comme un début de preuve, la demande de conducteurs n'est d’ailleurs plus un sujet aussi brûlant.
Le taux de fret routier moyen en Europe, sur les 36 lignes internationales observées dans le rapport réalisé conjointement par Upply et Transport Intelligence, s’établit à 1 102 € au T4, en hausse de seulement 0,1 % par rapport au T3. Le prix moyen au kilomètre s’établit quant à lui à 1,64 €/km.

road-transport-prices-q4-2019

Source : Ti/Upply

Une grand volatilité selon les axes

Avec des prix en croissance sur seulement 14 des 36 lignes mesurées, il est clair que les moyennes européennes masquent une volatilité sous-jacente. L’augmentation la plus importante en glissement trimestriel revient à la ligne Milan-Varsovie (+8,8 % à 1378 €), tandis que l’on note une baisse significative des taux de fret entre la France et l’Espagne : -2%. Le Royaume-Uni, enfin, s’est installé dans la déflation depuis 2 semestres consécutifs.

  • L'axe Milan - Varsovie peut être considéré comme la représentation quelque peu élargie du transport de marchandises entre le Nord et le Sud. Il existe deux principaux points de passage dans les Alpes : le tunnel du Saint-Gothard en Suisse et le col du Brenner entre l’Italie et l’Autriche. La Suisse, qui a considérablement augmenté le coût des péages, voit régulièrement une baisse du trafic routier traversant le pays. Nous sommes passés de 1,4 millions de camions en 2000 à 941 000 l'an dernier. L'Autriche, au contraire, a vu son trafic augmenter et dépasser 2,8 millions de poids lourds. Pour deux raisons : le différentiel de frais de péage de 100 € entre l'Autriche et la Suisse et le diesel moins cher en Autriche. Les grandes variations à la hausse et à la baisse sont les conséquences des arbitrages opérés par les transporteurs entre les coûts et les temps d’acheminement.
  • L’axe France - Espagne est marqué par une baisse des prix depuis plusieurs mois. Au T4, on note clairement un rapprochement des courbes tarifaires de Paris vers Madrid et de Madrid vers Paris. C’est le signe que le déséquilibre se réduit entre les imports et les exports. En effet, les importations d'équipements automobiles et de produits métalliques depuis l’Espagne sont en baisse en France au T4.
  • Au Royaume-Uni, enfin, le prix moyen pour l’ensemble des lignes du panel Upply/Transport Intelligence (*) est en baisse de 0,8%. L’économie britannique a stagné au dernier trimestre 2019, notamment en raison de la baisse de la production manufacturière, conséquence directe du BREXIT. Les prochains mois seront cruciaux. Wait and see…

    (*) Birmingham – Duisburg, Birmingham – Madrid, and Birmingham – Paris

Pour en savoir plus et consulter l’évolution sur d’autres lignes :

> télécharger le rapport Upply / Transport Intelligence sur les taux de fret routier européens au 4è trimestre 2019  (en anglais)
> voir le webinar

Inscrivez-vous à la Newsletter


Avec plus de 20 ans d'expérience internationale dans la Supply Chain, William est l'expert du transport routier d'Upply. Innovant et entrepreneur dans l’âme, il a successivement travaillé dans la gestion opérationnelle de divers secteurs - chimie, automobile, matériaux de construction, aussi bien en tant qu’expéditeur que prestataire de services.