Logistique & Transports

Prix de transport en Europe : un impact Covid encore limité au T1

21 mai 2020

Les prix du transport routier de marchandises en Europe ont diminué de 0,8% au premier trimestre 2020 par rapport au trimestre précédent, et de 0,2% seulement par rapport au T1 2019. L’impact de l’épidémie de Covid-19 était encore limité sur cette période, avec toutefois quelques signaux d’alerte sur certaines lignes.

Le taux de fret routier sur les principales lignes internationales en Europe s’établit en moyenne à 1 099 € au premier trimestre 2020, soit une baisse de 0,8 % par rapport au 4è trimestre 2019, révèle le dernier Benchmark des taux de fret routier européens publié par Upply et Transport Intelligence (Ti). Il s’agit du niveau quasiment le plus bas constaté depuis deux ans (1 096 € au T2 2018).

Sur la base des 34 lignes observées dans le rapport Ti/Upply, le prix moyen au kilomètre payé par les chargeurs s’établit à 1,61€ au T1 2020. Si la crise sanitaire n’a pas encore rejailli massivement sur les prix durant ce premier trimestre, elle se manifeste en revanche à travers une forte hausse de la volatilité des taux, qui devrait se prolonger dans les prochains mois.

taux-de-fret-routier-t1-2020

Source : Ti/Upply European Road Freight Benchmark ; source des données : Upply

Des évolutions contrastées

La pandémie de Covid-19 a bien sûr joué un rôle dans l’évolution des prix sur certaines lignes, en particulier à partir du mois de mars. Mais la baisse s’explique aussi par un ralentissement économique qui a précédé la crise sanitaire. Dans le secteur de la production manufacturière, par exemple, les volumes avaient chuté de 1,3% en moyenne en janvier et février, confirmant une morosité déjà sensible au 4è trimestre 2019. Le mouvement s’est évidemment accéléré en mars. Les transporteurs ont toutefois rapidement réagi en réduisant fortement les capacités, ce qui a en partie contrebalancé la chute de la demande.

  • La ligne France-Espagne illustre parfaitement l’impact d’une crise sanitaire qui vient s’enchevêtrer avec une économie déjà fragilisée. Des deux côtés des Pyrénées, la croissance avait déjà ralenti au T4 2019. La France et l’Espagne ont ensuite été parmi les pays les plus sévèrement touchés par l’épidémie. Résultat : même si certains segments de marché ont pu faire exception, les prix du transport routier ont chuté en moyenne de 3,8% dans le sens France-Espagne et de 6,5% dans l’autre sens, par rapport à la même période de 2019. La réduction de capacité ne peut pas tout.
  • Autre point intéressant mis en exergue dans le rapport Upply/Ti : les taux de fret routier en provenance et à destination des principaux ports européens ont diminué de 2,4% au T1 2020 par rapport au trimestre précédent, mais ils sont en hausse de 0,8% par rapport au T1 2019. Rotterdam est sensiblement stable, mais Anvers affiche une augmentation de 3 ,5%. Ce dernier a pu tirer parti des mouvements sociaux qui ont agité les ports français en début d’année.

POUR EN SAVOIR PLUS ET CONSULTER L’ÉVOLUTION SUR D’AUTRES LIGNES :

> Télécharger le rapport Upply / Transport Intelligence sur les taux de fret routier européens au 1er trimestre 2020 (en anglais)
> Voir le webinar

Inscrivez-vous à la Newsletter


Journaliste de formation, Anne a exercé l’essentiel de sa carrière dans la presse spécialisée Transport & Logistique, avant de rejoindre Upply.