Revue de Presse

REVUE DE PRESSE DU 11 OCTOBRE 2019

11 octobre 2019

Tensions entre le gouvernement et les professionnels du transport routier de marchandises, Brexit, actualité de la supply chain et des transports : la revue de presse  Upply vous propose sa synthèse de la quinzaine écoulée.

À LA UNE

L’ambiance tendue entre le gouvernement et les organisations professionnelles du transport routier domine ce début d’automne, sur fonds de projet de loi de Finances. Au congrès de FNTR, comme au congrès de l’OTRE, le nouveau secrétaire d’État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a été vigoureusement interpellé, soulignent L’Officiel des Transports et Transport Info. Au cœur du conflit : la rétrocession TICPE sur le gazole professionnel, qui doit être rabotée de 2 centimes. Dur à avaler quand le canal Seine Nord obtient parallèlement des crédits. Les fédérations de transporteurs, pour une fois unies, ont présenté une contribution visant à faire payer les chargeurs. Mais ce n’est pas le seul sujet qui fâche. Neuf fédérations ont lancé un recours contre le "bonus-malus" de l'assurance chômage.

Le gouvernement, en revanche, fait tout pour tenir ses promesses de renforcement des contrôles routiers. Une "maxi-opération nationale" a été lancée, raconte Transportissimo, précisant que des opérations de contrôles coordonnées se déroulent sur tout le territoire durant 5 semaines sur le thème de l’observation du cabotage. Un quart des 1 000 utilitaires et camions contrôlés présentait une infraction, précise TRM24.

L’actualité est aussi dominée par la perspective du Brexit, alors qu’approche à grands pas l’échéance du 31 octobre. "Les transporteurs routiers se préparent au pire", indiquent les Échos dans le cadre d’une enquête intitulée : "Brexit : la grande peur du chaos transmanche".

Politique toujours, la presse nationale a surtout retenu le camouflet infligé à la France par le Parlement européen, qui a rejeté la nomination de Sylvie Goulard au poste de commissaire européen. Mais quelques jours auparavant, la Roumanie avait subi le même sort. La candidature de Rovana Plumb pour le poste de commissaire européenne aux Transports a été écartée, explique Transport Info. Selon TRM24, la Première ministre roumaine Viorica Dancila envisagerait proposer à la place le social-démocrate Dan Nica.

VIE DES ENTREPRISES

Route

Une nouvelle place de marché digitale "équitable" pour le transport routier : L’Officiel des Transporteurs évoque en détail les fonctionnalités de cette nouvelle plate-forme lancée par Upply pour transformer la relation expéditeurs-transporteurs. Transportissimo ne s’y trompe pas, titrant sur "Upply, nouvel allié du transport routier".

Diversifications, acquisitions, extensions, gouvernance : la quinzaine passée s’est par ailleurs révélée riche en mouvement du côté des entreprises.

Une autre opération a attiré notre attention, en dehors de l’Hexagone : Sinotrans reprend le transporteur néerlandais KLG Europe. Le logisticien chinois pose là "son premier acte majeur en Europe", souligne le site belge Transportmedia.

Côté conjoncture, TRM24 relate une chute inattendue des ventes poids lourds en France et en Europe, durant les mois de juillet et août. Aux États-Unis, en revanche, les ventes sont reparties à la hausse en septembre, mais le pessimisme est de mise pour 2020.

En matière de fiscalité, enfin, la France n’est pas la seule à préparer de nouvelles mesures. La Bulgarie a décidé de faire payer à partir de 2020 les camions via un péage et de supprimer le principe de la vignette, révèle TRM24. Le site Transport media nous apprend quant à lui que la Flandre veut augmenter le tarif de la taxe kilométrique pour les 32 tonnes.

Pour clore ce chapitre routier, mentionnons 3 retours d’expérience à ne pas manquer :

Logistique

La France a encore beaucoup à faire pour améliorer sa compétitivité logistique. L’Antenne a décortiqué le rapport Hémar-Daher sur le sujet, dont une annexe dresse le bilan de la stratégie France Logistique 2025. Résultat : parmi la dizaine d’actions programmées, une seul est achevée, et l’avancement oscille de 20% à 100% pour les autres.

Qu’on se rassure, toutefois, le territoire reste attractif, comme en attestent de nombreux projets :

Dans le secteur de la logistique urbaine, enfin, Supply Chain Magazine évoque le réseau de micro-entrepôts que le groupe La Poste développe actuellement au cœur des villes. "À ce jour, La Poste dispose de deux structures de ce type dans la capitale (…). Sur le 1er trimestre 2020, le groupe prévoit d’en ouvrir d’autres à Lyon, Lille et Marseille, et peut-être aussi à Bordeaux", précise le magazine.

Du côté des chargeurs, L’Officiel des transporteurs donne la parole à Philippe Pieri, directeur stratégie et développement durable transport de Carrefour Supply Chain. L’entreprise vient de recevoir un trophée pour la démarche collaborative mise en place avec 22 transporteurs pour trouver des solutions innovantes en matière de transition énergétique.

Les Échos, enfin, reviennent sur la stratégie de conquête du groupe Kering sur le marché des lunettes de luxe, en soulignant le rôle essentiel joué par la logistique. Oublier ce paramètre peut avoir des conséquences lourdes. Le site de vente en ligne de vêtements Asos "chute à nouveau en Bourse sur des problèmes logistiques", titre par ailleurs le quotidien économique. Le déploiement compliqué d’une nouvelle technologie a causé des difficultés d’approvisionnement des entrepôts.

Ferroviaire

Plusieurs nouveaux services sont à signaler :

Du côté des organisations professionnelles, le GNTC a proposé de privatiser les chantiers de transbordement pour soutenir les investissements dans le rail-route, signale l’Antenne.

Maritime et aérien

Dans le secteur maritime, le port de Toulon accuse le coup face au départ de DFDS, qui substitue à la liaison Toulon-Pendik une ligne Sète-Izmir. Du côté de la côte atlantique, le port de Nantes-St-Nazaire se dote d’un guichet unique réglementaire pour le contrôle des marchandises, indique Actu-Transport-Logistique.

Signalons par ailleurs la sortie du bilan semestriel des trafics portuaires français, une étude téléchargeable réalisée conjointement par Ports & Corridors et Mer & Marine.

Dans le secteur du fret aérien, Les Échos estime que "UPS marque un point dans la bataille des drones", en ayant obtenu la licence la plus étendue donnée jusqu'ici par l'agence fédérale de l'aviation (FAA).

Actu-Transport-Logistique revient sur le lancement d’un projet majeur d’extension de l’aéroport de Leipzig. Enfin, Stratégies Logistique signale que le groupe Hellmann Worldwide Logistics vient d’ouvrir sa première filiale de fret aérien et maritime en France.

INNOVATION & RSE

Les nouveaux carburants pour le transport routier sont l’objet de toutes les attentions. Le projet européen H2Haul pour le déploiement de camions à hydrogène est lancé, alerte Actu-Transport-Logistique, précisant qu’en France, le groupe Carrefour sera impliqué avec les transporteurs Chabas et Perrenot.

Pour l’instant, le gaz est encore la solution alternative privilégiée. Mais son développement pourrait être freiné par une réglementation en faveur de l’électrique, souligne Stratégies Logistique, relatant la mobilisation de l’Association française du gaz.

En attendant, l’économie de carburant reste encore la valeur la plus sûre… Transport Info fait le point sur l’importance de la data pour mieux cerner les consommations.

Dans le maritime aussi, l’énergie est un gros enjeu. Gaz Mobilité se fait l’écho d’une étude qui montre le GNL est aujourd’hui le carburant alternatif économiquement le plus viable pour les navires.

Dans un autre registre, Voxlog revient sur une autre innovation, la blockchain, qui passe du concept à la pratique. Une expérimentation de dématéralisation complète des processus export entre Lyon et le port de Marseille a été menée sur l'axe Méditerranée-Rhône-Saône par les entreprises MGI, BuyCo et KeeeX.

L’Usine Digitale décrypte pour sa part la stratégie de Cdiscount, qui "s'entoure d’une nuée de start-up pour doper sa logistique, l’expérience client et son marketing".

COMMERCE INTERNATIONAL

Les sanctions américaines coûteraient 1 milliard d’euros à la France. "C’est moins que les 2,4 milliards de pertes que nous avions prévues dans un premier temps", souligne Stéphane Colliac, économiste auprès de la société d’assurance-crédit Euler Hermes, cité par Le Monde, qui évoque également l’impact sur d’autres pays européens.

De façon générale, la guerre commerciale produit ses effets. L’OMC vient de revoir à la baisse ses prévisions de croissance du commerce mondial avec 1,2 % pour 2019, contre 2,6 %, attendu jusqu’ici. La Chine aussi "reconnaît être affectée par la guerre commerciale avec les États-Unis", affirme Le Monde. Une situation qui n’empêche pas le volume des marchandises transportées par voie routière dans ce pays d’afficher une hausse de de 5,8% en glissement annuel pour atteindre 26,38 milliards de tonnes pendant la période janvier-août.


L’ÉTUDE

Le cabotage croate multiplié par trois chaque année

Transport Info décrypte la dernière étude du CNR sur le transport routier de marchandises en Croatie. En 2016, le pavillon croate réalisait 65 % de son activité à l’international, ce qui lui a permis de rentrer dans le top 15 sur l’activité de transport entre pays tiers en Europe en 2017. Son activité entre pays tiers pesait alors 9 fois celle du pavillon français.

LE CHIFFRE

La France, championne des déclarations de vol de fret

Avec 480 attaques recensées par l’association TAPA au 2è trimestre 2019, la France est n°1 sur le podium dans la zone EMEA. Le nombre de vols de fret continue par ailleurs de battre des records en 2019.

LE DOSSIER

Les métropoles s’emparent de la logistique urbaine

Voxlog donne la parole à quelques grandes villes françaises sur leurs réalisations passées et futures dans ce domaine : réglementations de circulation, espaces nouveaux, flux repensés.

LA VIDÉO

Emmanuel Grenier, PDG de Cdiscount, détaille sa stratégie supply chain

À l'occasion d'une visite au cœur de l'entrepôt du e-commerçant à Cestas (33), le PDG de Cdiscount évoque au micro de Voxlog les grands projets qui animent aujourd'hui la fonction logistique de l'entreprise.

LA TRIBUNE

"Le commerce est bien plus sensible aux droits de douane qu’aux taux de change"

L’économiste Agnès Bénassy-Quéré démontre, dans une tribune au Monde, que si la stabilité des changes a des vertus, elle a surtout un coût.

LE RENDEZ-VOUS

Supply Chain Event 2019

Thomas Desplanques, directeur du salon Supply Chain Event, dévoile les temps forts de la future édition qui se déroulera les 3 et 4 décembre prochain au Parc des Expositions de la Porte de Versailles. Upply se fera un plaisir de vous accueillir sur son stand !

Rendez-vous le 25 octobre pour notre prochaine revue de presse.

Inscrivez-vous à la Newsletter


Journaliste de formation, Anne a exercé l’essentiel de sa carrière dans la presse spécialisée Transport & Logistique, avant de rejoindre Upply.