Revue de Presse

REVUE DE PRESSE DU 8 NOVEMBRE 2019

08 novembre 2019

Foudres de la concurrence, croissance externe, notamment pour les Transports Blondel, le groupe Mousset et les Transports Guyamier, sans oublier l'actualité portuaire et maritime, le fret aérien, les affres du commerce international ou l'innovation : la revue de presse Upply vous offre la synthèse de la quinzaine transport et logistique.

À LA UNE

Les foudres des autorités de la Concurrence font la Une de cette quinzaine d’actualités du transport et de la logistique. En France, d’abord, le groupement de transporteurs Astre a écopé d’une amende de 3,8 M€ pour avoir "organisé pendant plus de 20 ​​​​​​​ans une répartition de clientèle entre ses membres", rapporte L’Officiel des Transporteurs, tout en mettant en exergue la bonne foi des dirigeants. En Allemagne, un "procès Mammouth" vient rappeler que les transporteurs sont aussi des victimes de pratiques anti-concurrentielles. Suite à l’enquête sur le cartel des camions, les clients lésés réclament jusqu'à 867 millions d'euros aux constructeurs MAN, Daimler, DAF, Iveco et Volvo/Renault, précisent Les Échos.

Justice toujours : une décision du tribunal de grande instance de Bobigny nous ramène quelques années en arrière. 300 ex-salariés de Mory ont été déboutés suite à leur demande de faire reconnaître la responsabilité des actionnaires Caravelle et Arcole Industries dans la liquidation des sociétés de Mory Ducros et Mory Global, révèle le site TRM24.

Politique enfin. La Roumanie propose un nouveau candidat pour le portefeuille de commissaire européen chargé des transports, suite aux déboires de la candidate initiale Rovana Trump. Il s’agit de Victor Negrescu, un ancien député européen social-démocrate devenu en 2017 ministre délégué aux affaires européennes de son pays, détaille Transport Info.

VIE DES ENTREPRISES

Route

Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel… Après des années de croissance folle, Waberer’s a subi une forte hausse des coûts d’exploitation qui a mis à mal son modèle économique. Une "sérieuse remise en main" est en cours sous la houlette d’un nouveau président, Robert Ziegler, ancien directeur général de DHL Freight, raconte Transportissimo, précisant que le groupe s’apprête par ailleurs à changer de nom pour devenir Nexways.

À l’échelle française, la dynamique d’acquisition ne se dément pas dans le transport routier, avec plusieurs champions français du secteur à la manœuvre. Le nordiste Blondel rachète l’entreprise dijonnaise Régis Martelet et à l’ouest, le groupe Mousset "donne un coup de fouet à sa stratégie de diversification" en rachetant les Transports Raud, rapporte L’Officiel des Transporteurs. Autres opérations de croissance externe signalée par L’Officiel : les Transports Guyamier reprennent les Transports Lacassagne en Gironde, et le groupe nantais TCDA vient d’acquérir l’entreprise de transport Francis Daire, basé près de Tours, et mijote un autre projet.

Transport Info évoque pour sa part la reprise d’Archer Chambon et Sanial (Haute-Loire) par Multi-Transports, qui avoisine ainsi les 80 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019, avec 500 semi-remorques et 630 salariés.

En matière de croissance interne, cette fois, la Voix du Nord revient sur l’important investissement consenti par le transporteur routier Houtch dans un nouveau site logistique en cours de construction à Tilloy-lez-Cambrai.

Logistique

Dans le secteur logistique, on commence par un gigantesque projet…hors des frontières hexagonales. Duisbourg et le Chinois Cosco Shipping Logistics construisent le plus grand terminal intérieur pour conteneurs d’Europe. "La société ferroviaire Hupac et l’opérateur de barges HTS Group participent aussi à l’investissement dans cette nouvelle zone trimodale destinée à jouer un rôle-clé sur la Nouvelle Route de la Soie", précise le site belge Transportmedia. Les Routes de la Soie étaient également au menu des travaux de l’IRU, qui prône l’instauration de e-corridors afin de pour faciliter les démarches des entreprises de transport, relate TRM24.

Revenons à des projets plus "classiques" sur notre territoire :

  • Près d’Angers, la plateforme logistique de l’enseigne de hard discount Action sort de terre, signale Ouest France. Ce bâtiment de 56 000 m2 doit être opérationnel en 2020.
  • À Venette, dans l'Oise, Stokomani a également posé la première pierre de sa nouvelle plateforme logistique. Un investissement de 50 millions d'euros, précise Voxlog.
  • À Belfort, un site logistique de l’entreprise italienne Vailog devrait démarrer ses activités fin 2021, selon France 3.
  • À Nîmes, un projet logistique et tertiaire devrait être attribué au duo Panhard Groupe/Bramont, révèlent les Échos.
  • Dans la région Centre-Val de Loire, à Neuillé-Pont-Pierre, le groupe européen Catella Logistic Europe s’implante sur 40 hectares. La sortie de terre est prévue en 2022, précise France Bleu Indre-et-Loire.
Outre ces projets, signalons l’inauguration d’un nouvel entrepôt de 18 000 m2 pour le port lillois de Santes, relevée par Supply Chain Magazine.

Dans le secteur de la commission de transport, on commence par un double rachat opéré par le groupe BBL, qui a mis la main sur les sociétés Galax et S.A.T (Société d’Affrètement et de Transit), indique Voxlog. Par ailleurs, au Maroc, Militzer & Münch se renforce avec l’ouverture d’un premier Magasin Avancé Fournisseur pour les industriels de l'aéronautique et de l'automobile qui doivent livrer leurs clients en juste à temps, précise Actu-Transport-Logistique.

La logistique est en effet un élément clef dans l’industrie automobile. Les Échos en apporte une autre illustration en annonçant la reprise d’Exadis à parité par Renault et Mobivia vont détenir à parité Exadis. Ce réseau de plates-formes logistiques de pièces détachées multimarques est cédé par le groupe Laurent.

Maritime et aérien

Actualité portuaire, d’abord, avec la "fin du suspense" au Havre, annonce L’Antenne. La GMP (Générale de Manutention Portuaire) a été retenue pour exploiter le futur terminal à conteneurs de Port 2000. Nantes, pour sa part, célèbre le guichet unique portuaire désormais opérationnel. Il rassemble toutes les autorités publiques de contrôle de l’État, notamment douanières, vétérinaires et phytosanitaires.

Enfin, à Tanger Med II, Hapag-Lloyd fait son entrée en s’invitant au capital de la filiale Marsa Maroc, chargée de réaliser et gérer un des deux nouveaux terminaux du TC3, indique le Journal de la Marine Marchande.

Du côté des commissionnaires, L’Antenne revient sur la nouvelle approche de l’overseas développée par Heppner. Supply Chain Magazine signale un nouveau bureau de fret aérien proposé par Rhenus à Marseille, ainsi que l’initiative du commissionnaire digital Ovrsea, qui se lance dans la compensation carbone.

Dans le secteur aéroportuaire, la dynamique belge ne se dément pas en matière de fret aérien. Liège Airport organise une événement baptisé WeCargo, soutenu notamment par Alibaba Cloud, Qatar Airways et Orange. Objectif : imaginer le futur du transport aérien de marchandises, annonce le site belge Trends. Par ailleurs, à Bruxelles, Swissport a lancé la rénovation de son centre de produits pharmaceutiques, rapporte Transportmedia.

Ferroviaire

Riche actualité, également, dans le ferroviaire, avec d’abord une initiative hautement symbolique : Novatrans est appelé à la rescousse pour relancer la liaison Perpignan-Rungis en décembre, indique Transport Info.

Les régions aussi, volent au secours du fret ferroviaire. Les Hauts-de-France viennent d’éviter la fermeture de deux lignes en intervenant financièrement pour leur remise en état, et Auvergne-Rhône-Alpes a fait de même pour la ligne capillaire Sain-Bel-Courzieu, recense Actu-Transport-Logistique.

Ailleurs en Europe, signalons tout d’abord un rapport sur l’ouverture à la concurrence du fret ferroviaire en Allemagne, qui pointe "de nombreuses entraves à la concurrence" de la part de la Deutsche Bahn, selon Actu-Transport-Logistique. En Belgique, c’est le lancement d’une troisième ligne ferroviaire entre Liège et la Chine qui retient l’attention de Transportmedia.

Fluvial

Le fluvial regroupe ses forces. Entreprises fluviales de France est la nouvelle fédération professionnelle consacrée à la voie d’eau, fruit du rapprochement de la Chambre nationale de la batellerie artisanale et du Comité des armateurs fluviaux, indique l’Antenne.

Les Échos consacrent pour leur part un portrait à Laurent Hénart, qui a pris pour cinq ans la tête des Voies navigables de France.

INNOVATION & RSE

Le secteur du transport et de la logistique innove tous azimut. Voxlog nous fait d’abord visiter le site de Schneider Electric à Évreux, "vitrine de la digitalisation de la supply chain". Le magazine en ligne signale aussi la nouvelle offre d’Everysens, qui complète sa plateforme avec la gestion de la lettre de voiture et séduit Ciments Calcia.

L’Usine Digitale se penche sur les colis, avec la technologie de Scandit, un logiciel de scan de codes-barres mêlant vision par ordinateur et apprentissage automatique déployé par La Poste. Le site évoque aussi un nouveau système de navigation créé par le MIT pour aider les robots de livraison à mieux trouver les portes d'entrée, ainsi que le démarrage des tests de Cdiscount avec LivingPackets pour des emballages connectés et réutilisables.

La préoccupation environnementale est au cœur des démarches d’innovation. Signe des temps, VIL, plate-forme flamande d’innovation pour la logistique, a développé avec 13 entreprises, un Logistics Sustainability Index (LSI). "Le but est de déployer cet index au niveau européen", précise Transportmedia.

Le transport routier apporte sa pierre à l’édifice. "Le platooning de poids lourds est-il l'avenir du transport routier ?" s’interrogent Les Échos. Cette technique n’est en tout cas pas la seule piste. Daimler vise la neutralité carbone pour ses camions en 2039, annonce Actu-Transport-Logistique. Le constructeur allemand table sur l’électrique et l’hydrogène. Deux technologies qui étaient également les stars du salon du véhicule industriel d’Atlanta, raconte TRM24.

Le ferroviaire aussi se mobilise, comme en témoigne la mise en service par VFLI de sa première locomotive hybride, détaillée par Actu-Transport-Logistique.

Toutes ces technologies trouvent déjà des applications concrètes. En témoigne l’initiative de Vert chez vous, filiale de Labatut Group, qui implante à Lyon son concept de distribution urbaine verte du dernier kilomètre avec une flotte composée de véhicules roulant à l'électrique, au gaz naturel et de triporteurs, relate l’Antenne.

Il faut dire que la pression monte de la part des clients. Zalando a ainsi annoncé la neutralisation de l’empreinte CO2 de ses opérations. Une démarche qui "concerne toute sa supply chain, y compris ses entrepôts et ses emballages, et même la revente de ses produits", précise Supply Chain Magazine.

E-COMMERCE

Toujours plus vite, mais à quel prix… "La livraison en 24 heures pèse sur les comptes d'Amazon", annoncent Les Échos. Pas de quoi décourager les appétits. Après la téléphonie et Internet, le milliardaire indien Mukesh Ambani s’attaque à l’e-commerce, avertit Le Monde. Le conglomérat familial Reliance Industries Limited s’apprête à lancer une plate-forme géante de commerce électronique pour concurrencer les américains Walmart et Amazon, qui dominent le marché indien.

COMMERCE INTERNATIONAL

Une lueur apparaît dans le ciel plombé des relations économiques sino-américaines. Pékin annonce une levée "par étapes" des droits de douane avec les États-Unis, révèle Le Figaro. Il faut dire que cette guerre a un prix considérable. Elle aurait déjà coûté 35 milliards de dollars à la Chine, selon une étude de la Cnuced citée par Les Échos. Des tensions politiques qui ont pesé sur la croissance du commerce maritime mondial, renchérit l’Antenne.

L’Europe n’est pas épargnée. Elle "s’installe dans une croissance faible", souligne Le Monde. La France, dans ce contexte morose, résiste plutôt bien, précisent Les Échos.

Parallèlement, la recomposition des pôles de commerce se poursuit. Pékin pousse ainsi le traité de libre-échange Asie/Pacifique, mais vient d’essuyer un revers de la part de l’Inde, qui a finalement refusé de le rejoindre, craignant "un afflux massif de produits chinois sur son territoire", soulignent les Échos.


LA VIDÉO

Seine-Maritime : GCA Logistics inaugure son entrepôt dédié aux matières dangeureuses

La nouvelle plateforme de 20 000 m² de GCA Logistics Le Havre permettra au prestataire de traiter des matières sensibles pour les acteurs de l'industrie. Voxlog nous propose une visite guidée de ce site sécurisé aux côtés de Nathalie Dautriche, directrice de GCA Logistics Le Havre.

L’ÉTUDE

Afrique : le continent doit faire sa révolution logistique

La logistique est le chantier le plus important auquel l'Afrique doit s'attaquer aujourd'hui. C'est le constat que fait un rapport intitulé "Logistique africaine, l’heure de la révolution", décortiqué par Supply Chain Magazine.

LA TRIBUNE

Brexit : quels coûts pour le trafic de fret transmanche ?

La sortie du Royaume-Uni de l’UE entraînera un renforcement des barrières commerciales entre la France et le Royaume-Uni. Les modèles économiques de files d’attente démontrent l’importance des coûts additionnels engendrés par le renforcement de ces barrières pour les entreprises ayant recours au transport de fret entre la France et le Royaume-Uni, estime Pascale Déchamps, associée chez Oxera et conseillère non gouvernementale auprès de l’Autorité de la concurrence, dans une tribune publiée par Les Échos.

BON À SAVOIR

Taxe kilométrique en Wallonie : 22 km de routes en plus dès janvier

Deux modifications seront introduites le 1er janvier 2020 en Wallonie dans le système de la taxe kilométrique belge applicable aux véhicules d’une MMA de plus de 3,5 tonnes : une indexation et 22 km payants en plus, avertit Transportmedia.

LE RENDEZ-VOUS

La SITL 2020 nous promet du neuf

La 37ème édition du salon phare du transport et de la logistique, qui se tiendra du 17 au 20 mars prochain à Paris Nord Villepinte, promet de nombreuses nouveautés, à commencer par un nouveau secteur centré sur la sécurité, la sûreté et la cybersécurité. Supply Chain Magazine livre les détails.

Bonne lecture, et rendez-vous le 22 novembre pour notre prochaine revue de presse.

Inscrivez-vous à la Newsletter


Journaliste de formation, Anne a exercé l’essentiel de sa carrière dans la presse spécialisée Transport & Logistique, avant de rejoindre Upply.