Logistique & Transports

Transport routier : un scénario de reprise ''stop and go''

06 juillet 2020

INTERVIEW. Coûts en hausse, prix en baisse : le transport routier de marchandises ne sort pas indemne de la crise. Bonne nouvelle : la reprise est là, mais il faut s’attendre à des secousses, prévient William Béguerie, expert transport routier chez Upply.

 

Selon une enquête menée par la FNTR début juin, les transporteurs routiers de marchandises ont perdu environ 40% de chiffre d’affaires de mars à mai 2020, par rapport à la même période de 2020, même si certains segments de marché ont été plus épargnés que d’autres par les conséquences de l’épidémie de Covid-19. Le compte d’exploitation des transporteurs est aussi affecté par une moindre productivité et des mesures sanitaires qui pèsent sur le prix de revient, comme le souligne une étude du Comité national routier (CNR).

Une lueur d’espoir est apparue, avec une reprise d’activité plutôt meilleure que prévue en France. William Béguerie, expert transport routier chez Upply, nous livre une synthèse de la situation et avertit : la reprise ne sera pas linéaire.

Inscrivez-vous à la Newsletter


Journaliste de formation, Anne a exercé l’essentiel de sa carrière dans la presse spécialisée Transport & Logistique, avant de rejoindre Upply.