Logistique & Transports

Busan - Le Havre : des taux de fret maritime orientés à la baisse en ce début d’été

16 juillet 2019

Revenons cette semaine sur le corridor Asie / Europe avec un focus particulier sur la Corée du Sud. Nous pouvons parler d’une « renaissance » de l’économie sud-coréenne suite à une période de restructuration et de refinancement.

L’espace à bord des navires est actuellement largement disponible pour absorber les volumes sur l’axe Busan-Le Havre. Nous sommes assez loin de ce que l’on pourrait appeler une "peak season" sur ce trade.

Hyundai va prochainement quitter son "strapontin" dans l’alliance 2M (pas au meilleur moment pour celle-ci étant donné le coup porté à MSC par les Douanes US suite à une énorme saisie de cocaïne), afin de rejoindre THE Alliance en tant que réel partenaire, aux côtés de ONE, HL et YML, avec un programme conséquent d’arrivée de méga porte-conteneurs de dernière génération. L’an dernier, Hyundai a commandé 20 navires de 20 000 TEU, qui doivent être livrés à partir de 2020, et huit de 14.000 TEU.

Samsung et LG constituent deux piliers du développement de l’économie productiviste et d’innovation sud-coréenne, qui d’afficher des performances commerciales dans les technologies high tech et le conditionnement de l’air (en intégrant maintenant la donne environnementale). Kia et Hyundai Motors sont quant à eux plutôt des clients du transport maritime roulier.

Dans un monde de la grande distribution aux particuliers et dans une moindre mesure aux professionnels qui est relativement stagnant, la part de marché des produits coréens fait plus que se maintenir, grâce à un bon positionnement innovation/qualité/prix.

Credit photo : Hyundai

Subscribe to the newsletter


Expert du transport maritime depuis 25 ans, Jérôme met toute sa connaissance du secteur au profit d'Upply. Capitaine de navire dans l'âme, il est également l'auteur du Lexique anglais-français du transport maritime conteneurisé (Paris : CELSE, 2001).