Logistique & Transports

Gênes - Tokyo : les taux de fret maritime se rétractent

21 août 2019

Un an après la tragédie du Pont Morandi, et alors que certains prédisaient de lourdes pertes en termes de part de marché pour le port de Gênes (premier port à conteneurs d’Italie), nous pouvons maintenant dresser un premier constat.

Non seulement les acteurs de la place portuaire (public et privé) se sont mobilisés immédiatement pour trouver des alternatives temporaires et innovantes au passage du trafic, mais plus encore la force des acteurs liguriens fut de conserver la confiance des donneurs d’ordre.

Les compagnies maritimes ont joué le jeu en ne déroutant pas les services. Dans le même temps, les manutentionnaires et les tractionnaires routiers trouvèrent des accords inédits de travail de nuit et le week-end en vue de la fluidification et de l’étalement du trafic.

Le contournement du trajet historique du pont par une voie côtière provisoire à grand gabarit passant sur le domaine portuaire (en contrebas du pont) est une réussite, notamment grâce à l’efficacité des forces de l’ordre à l’entrée et à la sortie du tronçon provisoire.

La « perte de temps » provoquée par cette opération de contournement atteint seulement une fourchette de 10 à 15 minutes. Face à l’ampleur du désastre, force est de constater que la puissance pragmatique des italiens impose le respect.

Au-delà de la douleur liée au drame, la ville-port de Gênes et l’ensemble des acteurs économiques, ont su faire bloc pour préserver les intérêts vitaux de la ville, malgré les difficultés inhérentes à une topographie difficile.

Les taux de fret que cela soit en dry ou en reefer sont sous pression à des niveaux qui frisent le « better than empty » pour le dry suite à une longue érosion.

Capture d’écran 2019-08-21 à 12.13.34

 

Capture d’écran 2019-08-21 à 12.21.30

Historique des prix médians en Port to Port (avec THC) estimé par Upply au cours des 24 derniers mois – Dernière mise à jour : 20 août 2019

Le marché export West-Med n’étant pas encore en capacité totale de remplir les services des 3 Alliances opérant maintenant toutes des navires de plus de 10-12000 TEUs sur ce segment.

Le Japon n’est pas desservi en direct depuis le West-Med, les marchandises transbordent massivement soit à Singapour soit à Hong Kong ou à Busan.

Gênes, pour Tokyo est un port majeur pour les trafics de boissons et de vins et spiritueux (Bacardi- Martini, San Pellegrino…) mais aussi pour les matériaux de construction avec le fameux marbre de Carrare, à la réputation planétaire.

A noter que les conteneurs de marbre sont par nature très lourds, ce qui pose aux compagnies des problèmes d’allocation poids atteintes plus rapidement que les allocations volumes, ce qui impacte négativement les taux de remplissage des navires, et donc contribue à peser sur le tassement des taux de fret.

Credit photo : Photo de Matthis Volquardsen sur Pexels

Inscrivez-vous à la Newsletter


Expert du transport maritime depuis 25 ans, Jérôme met toute sa connaissance du secteur au profit d'Upply. Capitaine de navire dans l'âme, il est également l'auteur du Lexique anglais-français du transport maritime conteneurisé (Paris : CELSE, 2001).