Logistique & Transports

Qingdao - Le Havre : des taux de fret légèrement orientés à la hausse

05 juin 2019

Les navires se remplissent bien actuellement au départ des ports chinois vers l’Europe. Mais l’on ne peut pas encore parler véritablement de saison haute ou de "cargo rush".

Les taux de fret spot pratiqués sur la première quinzaine de juin tournent autour de 1800 USD le High Cube sur une base Free in Free out (voir notre graphique Upply). Ils sont donc légèrement orientés à la hausse, avec une certaine consistance. Ce niveau assure un revenu acceptable aux compagnies qui doivent assurer la performance optimale de leurs contrats long terme avec les grands chargeurs directs.

Pas de tension sur les capacités

L’accès aux capacités n’est pas problématique et il est peu prévisible que de fortes tensions sur l’espace disponible apparaissent dans les 2 mois qui viennent sur la route Asie-Europe. D’abord parce que les capacités actuellement déployées sont suffisantes, et ensuite en raison des évolutions moroses constatées sur certains marchés. Ainsi, les récentes annonces dans la presse relatives aux difficultés du Groupe Casino/Monoprix/Franprix montrent que le secteur du retail commence à connaître des difficultés financières, dans un contexte de demande intérieure molle.

De plus, les grandes enseignes n’ont pas annoncé de hausses de volumes significatives pour les prochains contrats. On constate dans le meilleur des cas une reconduction des chiffres de l’année précédente, qui plus est avec des "sourcings" hors Chine en croissance, notamment au profit de la zone Euro.

Si les compagnies maritimes annoncent de façon quasi-simultanée, au début de l’été, un important programme de "semaines blanches" pour soutenir les niveaux actuels des taux de fret, elles prendront un gros risque de report voire d’annulation de commande assez massif, étant donné le manque de visibilité et la sensibilité conjoncturelle aux surcoûts des acheteurs. Ce jeu pourrait tourner au désavantage des compagnies et de leur clientèle européenne.

Sécuriser les niveaux actuels pour l’été apparaît être une option raisonnable en termes de consensus. En effet, la période est tendue en matière de relations commerciales Occident/Chine. À cela s’ajoutent les surcharges spécifiques à prévoir pour le carburant à très basse teneur en soufre ou encore et le concept "rouleau compresseur" de la Route de la soie propice à la bascule d’un maximum de contrats FOB en CIF.

Avec des différentiels de 400 USD à la clé par conteneur, cela peut effectivement faire réfléchir certains acheteurs européens «court termistes», ou financièrement acculés.

Capture d’écran 2019-06-05 à 16.32.13

Historique des prix médians en Port to Port (avec THC) estimé par Upply au cours des 24 derniers mois – 5 juin 2019


Crédit photo : Andi_Graf, Pixabay

Inscrivez-vous à la Newsletter


Expert du transport maritime depuis 25 ans, Jérôme met toute sa connaissance du secteur au profit d'Upply. Capitaine de navire dans l'âme, il est également l'auteur du Lexique anglais-français du transport maritime conteneurisé (Paris : CELSE, 2001).