Logistique & Transports

Shanghai-Busan : des taux de fret maritimes orientés à la hausse

01 avril 2020

La Chine amorce en effet une reprise de son activité industrielle, mais les marchés européens et nord-américains sont paralysés par l’épidémie de coronavirus. Dans ce contexte, l’Intra-Asie se révèle un segment porteur pour le transport maritime.

Depuis l’amorce de reprise industrielle post Covid-19 en Chine, nous constatons des taux de fret orientés à la hausse Sur l’axe Shanghai-Busan en port à port (sur la base d’un conteneur 40’HC Dry, en incluant Thcl et Thcd).

Les dessertes intra-Asie sont caractérisées par des services "hyper capillaires", assurés avec de navires relativement petits d’environ 5000 EVP. C’est un marché réactif, très sensible au spot et peu exposé aux contrats longs, à la différence des marchés Est-Ouest longue distance.

Face au déferlement de la vague Covid-19 en Europe et sur le continent américain, nous observons très clairement que l’économie chinoise se tourne massivement vers des marchés de proximité intra-Asie et vers son marché intérieur. Le rendement est plus rapide et le risque logistique plus faible, dans un contexte de fort ralentissement ponctuel des commandes du retail européen et américain.

Cet afflux de demandes, sur des services qui n’ont globalement pas encore été renforcés, contribue à soutenir pour l’instant le niveau des taux de fret pratiqués, comme le révèle notre data Upply. Logiquement cette tendance devrait perdurer au cours des 2 prochains mois, dans un contexte d’annulations massives de départs au long cours à destination de l’Europe et des États-Unis.

lane-shanghai-busan-fr

Source : Upply

Inscrivez-vous à la Newsletter


Expert du transport maritime depuis 25 ans, Jérôme met toute sa connaissance du secteur au profit d'Upply. Capitaine de navire dans l'âme, il est également l'auteur du Lexique anglais-français du transport maritime conteneurisé (Paris : CELSE, 2001).