Logistique & Transports

Shanghai - Rotterdam : Légère érosion des taux de fret

08 août 2019

Revenons au cœur de l’été sur le corridor clé Asie Europe : le Shanghai - Rotterdam.

Capture d’écran 2019-08-08 à 11.19.45

Historique des prix médians en Port to Port - 40 HCR (avec THC) estimé par Upply au cours des 24 derniers mois – Dernière mise à jour : 5 août 2019

D’un côté, nous observons des avis multiples émanant de compagnies maritimes d’augmentations tarifaires motivées par la haute saison au départ d’Asie, et d’un autre côté, d’autres compagnies qui elles, au contraire, annoncent des annulations d’escales et des reports de départs. C’est un signal contradictoire qui est donné au marché qui est bien symptomatique de la frustration des chargeurs de voir leur P&L s’éroder en cette période ou l’on attend beaucoup en volume des comptes FOB du retail européen sous contrat annuel.

Dans ce contexte particulier, la dernière communication assez habile de l’Alliance 2M de prendre le contre-pied en s’engageant à ne pas annuler de départs de navires sur la période fait sens.

C’est une forme d’aveu que les volumes disponibles ne sont pas aux niveaux espérés, cependant, l’Alliance en question garantit néanmoins le service à ses clients dans ce contexte morose, en espérant également augmenter leur part de marché globale par cet « effort » et en captant des flux supplémentaires sur les marchés spot et CIF.

Nous n’avons pas enregistré à ce jour de reports de commandes massifs initialement prévues sur des contrats US vers des contrats européens pour compléter l’activité sur ce corridor Asie - Europe. On constate qu’il n’y a que très peu de porosité entre ces deux grands marchés du maritime, les typologies et les normes produit sont trop différentes.

Le marché de cette semaine sur ce corridor Asie - Europe démontre, une fois de plus, que les portes conteneurs de plus de 18000 Teus, maintenant généralisés sur les 3 grandes Alliances sont un réel « casse-tête » à remplir convenablement régulièrement de façon hebdomadaire ; et ce, pour l’ensemble de la communauté des opérateurs maritimes liner.

Projetons-nous directement sur le marché de début septembre : avec l’ouverture des discussions annoncées sur le sujet des surcharges combustibles spécifiques, le compte à rebours de la réglementation IMO 2020 est maintenant en marche.

Ce sera pour les compagnies sans doute la dernière fenêtre de tir pour espérer juguler l’érosion des marges ramenées au slot et boucler positivement une année fiscale 2019 pour celles qui contrôlent leurs coûts le plus efficacement.

La pression est extrême, car rien ne prouve aujourd’hui que les opérateurs maritimes pourront profiter cette année encore de l’effet d’aubaine lié à la politique Trump comme cela avait été le cas au deuxième semestre de 2018.

Photo by Samuel Wölfl from Pexels

Subscribe to the newsletter


Expert du transport maritime depuis 25 ans, Jérôme met toute sa connaissance du secteur au profit d'Upply. Capitaine de navire dans l'âme, il est également l'auteur du Lexique anglais-français du transport maritime conteneurisé (Paris : CELSE, 2001).