Analyse Transport & Logistique

Transport maritime : pas de baisse des taux de fret en janvier 2022

15 février 2022

Les taux de fret maritime ont encore légèrement progressé en janvier avant le Nouvel An chinois. L’accès aux capacités et la disponibilité des conteneurs restent des enjeux majeurs.

Pour les expéditeurs, les mois se suivent et se ressemblent. La nouvelle année a démarré sous le signe d’un besoin très fort de sécurisation d’espaces à long terme à bord des navires. Une demande que les compagnies peinent paradoxalement à satisfaire, alors que quasiment la totalité de la flotte de porte-conteneurs disponible est utilisée et en service. Des porte-conteneurs d’à peine plus de dix ans, qui étaient sur le point de partir à la démolition début 2020, s’arrachent aujourd’hui à des tarifs impensables il y a encore quelques mois. Le marché de l’affrètement et de la construction est aujourd’hui durablement asséché.

Par ailleurs, les chargeurs restent confrontés à un problème de disponibilité des équipements, principalement en Asie.

Faible amélioration de la qualité de service

On note quelques légers progrès en matière de qualité de service au mois de janvier mais on reste très loin de la "re-métronomisation" générale des services de lignes régulières attendue par le marché. Rappelons que selon les chiffres de Sea Intelligence, le taux de fiabilité des services est passé de 78% en 2019 à 63,9% en 2020, avant de tomber à 35,8% en 2021.

Comme nous l’évoquions dans notre article sur les scénarios possibles pour 2022, les compagnies font le choix de sacrifier des volumes sur un mois glissant mais avec des prix très élevés qui compensent largement le manque à charger, grâce à la maîtrise des capacités disponibles. Cela revient à faire du stockage flottant plus que du transport maritime de ligne régulière. Paradoxalement cela peut presque convenir à certains retailers, dont les entrepôts sont saturés à l’arrivée...

Une dynamique des prix toujours favorable aux compagnies

Au mois de décembre, les taux de fret sont restés orientés à la hausse, malgré une légère baisse de la demande en toute fin d’année. Le mouvement s’est poursuivi en janvier sur les grands axes en sortie d’Asie, tout comme sur le transatlantique Est-Ouest.

Cette dynamique a créé un contexte favorable aux compagnies pour les négociations des contrats longs directement conclus avec les chargeurs.

POUR EN SAVOIR PLUS

Télécharger le baromètre mensuel du transport maritime conteneurisé :

 

 

Inscrivez-vous à la Newsletter


Expert du transport maritime depuis 25 ans, Jérôme met toute sa connaissance du secteur au profit d'Upply. Capitaine de navire dans l'âme, il est également l'auteur du Lexique anglais-français du transport maritime conteneurisé (Paris : CELSE, 2001).
Découvrir tous ses articles